Stock épuisé.
En rupture de stock
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

BIOSAGESSE/ COCOWELL

BIOSAGESSE/ COCOWELL

 

 

 

 

 

 

 Au commencement fut... Lumière de Sel ! Une marque de Sel de l’Himalaya qui fut développée par Pierre-Alexandre Huber en septembre 2002, motivé par une attirance de longue date pour le bio et le végétarisme et une profonde envie de changement par rapport à son parcours professionnel. Le succès fut rapide, car la qualité des produits et l’honnêteté de la démarche est devenue rapidement une référence.

Rejoint peu après par son épouse et des amis proches (l’équipe d’Ecoidées compte aujourd’hui neuf membres), Pierre-Alexandre Huber se consacre au développement de ce qui deviendra, en janvier 2005, Ecoidées Sarl, « Les Idées Ecologiques ». Importateur historique de noix de lavage, précurseur sur des produits emblématiques tels les Baies Goji, déjà référencées à leur catalogue depuis 2007, Ecoidées fait découvrir sur le marché français de véritables nouveautés, dans une démarche active de rencontre avec les producteurs (plus de 12 voyages en Inde, mais aussi au Japon, en Chine, à Taiwan, aux Etats-Unis, au Canada, en Equateur... et bien sûr dans toute l’Europe). Avant Ecoidées, rares étaient ceux qui connaissaient le souchet, les mulberries, la farine de pépins de raisin, le bain japonais Yunohana, le sucre de coco, les baies goji ou la zéolithe clinoptilolite, entre autres...
Depuis, certaines de ces références sont devenues des incontournables... et d’autres sont en passe de le devenir !
L’activité d’Ecoidées repose essentiellement sur la distribution de leurs « marques-concepts » : Lumière de Sel déjà citée, mais aussi Ethnoscience, qui repose sur les savoirs anciens et les découvertes scientifiques contemporaines avec des produits représentatifs comme les baies goji, les fèves de cacao, les mulberries, l’aronia, le curcuma ou les produits ayurvédiques, Biosagesse pour l’alimentaire et notamment une gamme de produits sans gluten (farine de millet brun, farine de coco, etc.). Les matières premières, importées en direct des producteurs, sont conditionnées dans plusieurs ateliers de travailleurs handicapés de la région Haguenau-Wissembourg (Alsace du Nord) ainsi qu’à la prison de Strasbourg. Les produits sont disponibles dans un nombre toujours croissant de magasins bio indépendants ou franchisés. Cependant, d’autres marques ont trouvées une place de choix dans leur catalogue : l’eau de coco Cocowell, le dispositif médical Panacéo chélateur de métaux lourds, le bain Yunohana, Sukrin, le meilleur édulcorant connu à ce jour, etc.
Outre l’exigence apportée à la qualité comme critère principal de sélection, c’est l’intransigeance et l’éthique d’Ecoidées qui marque le plus les esprits. Bien que soumise, comme toute entreprise, à des réalités économiques parfois difficiles et à des choix stratégiques ce n’est pas l’appât du gain qui motive le développement spectaculaire d’Ecoidées, mais la foi dans un travail authentique et sincère, jamais remis en cause face au succès comme face aux difficultés.
Nous retrouvons, entre autres, Ecoidées en Equateur sur les produits à base de cacao, aux Philippines pour les produits à base de noix de coco, en Espagne sur les produits à base de souchet, et aussi en Inde avec la distribution en France de l’entreprise Organic India, une des entreprises les plus active dans l’engagement contre la pauvreté grâce à la culture locale du tulsi, une plante sacrée de la religion hindoue et de la médecine ayurvédique, qui entre progressivement dans tous les rayons de thés et tisanes !
Très présente aussi sur le marché de la stévia, Ecoidées a su développer des partenariats privilégiés qui font de leur marque Ethnoscience l’une des filières les plus sûres, partant du mode culture des plantes et allant jusqu’aux conditions techniques et géographiques de l’extraction finale du Rébaudioside A, la fameuse molécule édulcorante...
Ecoidées - « Les idées écologiques », porte bien son nom ! Dans une telle lancée, cette entreprise a su, sait et saura répondre aux attentes légitimes des consommateurs de produits bio : aller à l’essentiel, être transparent dans des filières sélectionnées parce qu’elles valorisent l’humain et les partenariats durables, chercher l’information juste, ne pas céder aux tentations purement marketing, être exigeant sur la qualité des produits et des matières premières, mais aussi sur celle du service envers ses clients.
interligne