Stock épuisé.
En rupture de stock
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

Soulager les douleurs liées à une épine calcanéenne (aponévrosite plantaire).

epitact
3660396001356
Epitact Talonnettes Physio'choc femme 1 paire

zoom

photos non contractuelles

17.99 T.T.C.
en stock

En stock

Quantité

Alerte réapprovisionnement
Recevez une alerte par email dès que votre choix sera de retour en stock
Votre e-mail*:

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Détails Produit

Soulager les douleurs liées à une épine calcanéenne (aponévrosite plantaire).
 
  • Les talonnettes au Physio'chocTM de 5mm d’épaisseur permettent la dissipation de l’énergie générée lors des chocs sol/pied et diminuent la tension plantaire en soulevant les talons.
  • L’insertion de gel d’EpitheliumTM apporte un confort supplémentaire.
  • Les talonnettes sont maintenues dans les chaussures grâce à un adhésif double face. Elles ne se lavent pas.
  • Vous pouvez les laisser dans vos chaussures durant plusieurs mois.

L’aponévrosite plantaire (ou la fasciite plantaire)se caractérise par une douleur (surtout le matin au lever) entre la zone d'appui du talon et le début de la cambrure du pied.
D’où vient réellement la douleur ?

Une radio du talon met souvent en évidence (dans 50% des cas) la présence d'une épine osseuse partant du calcanéum et dirigée vers l'avant-pied. Certains pensent que cette épine, " ou "épine de Lenoir" est elle-même la source de la douleur. Mais, ce n'est pas le cas. L'épine n'est qu'une conséquence de tractions excessives exercées sur l'aponévrose, tendon reliant l'avant-pied au talon. En effet, ces tractions exercées sur le talon induisent une tentative de consolidation naturelle du corps par ossification : l'os crée de l'os pour diminuer la tension du tendon entre le calcanéum et l'avant-pied.
Qui touche-t-elle ?
La fasciite plantaire est favorisée par différents facteurs à l’origine de charges ou d’étirements excessifs au niveau de l’aponévrose : station debout prolongée, sport (course à pied, saut…), pied plat, type de chaussage et surtout le surpoids (à l'origine de l'affaissement de la voûte plantaire). Enfin, l’âge, en induisant la diminution de la souplesse de l’aponévrose, est un facteur favorisant.
Que faire lorsque la douleur est là ?
En temps de crise, des infiltrations d'anti-inflammatoires restent la seule réponse efficace pour obtenir un soulagement rapide. En cas de douleurs liées à la course à pied, il faut évidemment éviter la pratique de l’activité.
Pour éviter la récidive, il est important de diminuer la tension des tendons, soit en portant des talonettes  ou  des semelles, soit en perdant du poids.

 

EPITACT

interligne
interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne
interligne